Ce sont des contractions musculaires localisées et internes.
BANDHAS = maintenir- resserrer- fermer ou / fermeture, verrou.

Cette pratique est liée à la rétention du souffle, soit à vide (après Expiration), soit à plein (après Inspiration).

La contraction des Bandhas peut se faire en même temps ,mais il est préférable d’apprendre cette pratique séparément, avant de les inclure progressivement dans les postures.

Les Bandhas accroissent l’efficacité des postures.
Ils complètent aussi les exercices de Pranayamas (respirations) et augmentent la puissance, mais aussi la sécurité.

Ils agissent au niveau physique sur la circulation, les systèmes nerveux et endocriniens.
Mais ils ont surtout comme but de régulariser la circulation de « Prana » c’est à dire l’énergie, et de canaliser cette énergie vers des régions précises car les Bandhas concernent des régions précises dans le corps.

Les Bandhas sont liés aux trois éléments : VENT-FEU-EAU.

Les 4 Bandhas principaux
1
Mula bandha
racine, base
2
Jalandhara bandha
Jala = filet ; dhara = courant Ou « chin lock » en anglais
3
Uddiyana bandha
s’élever, s’envoler vers le haut
4
Jivha bandha
verrouillage de la langue
Mula bandha

C’est la rétraction des muscles du périnée (comme si on « aspirait à l’intérieur » l’anus et le périnée).

Elle peut-être pratiquée après Inspiration ou après Expiration.

Très utile pour la femme enceinte et après l’accouchement car il re-muscle cette région du périnée), il est aussi utilisé pour prévenir les incontinences urinaires.
Elle entraîne le calme.

Jalandhara bandha

3 « points-clé » :
- Contraction de la glotte
- Recul et étirement des cervicales (geste du « dindon » : apprendre à effacer la courbure cervicale)
- Menton placé dans la « fourchette » du sternum.

PRATIQUE :
Elle se pratique surtout après l’Inspire.
Posture en tailleur, mains sur les genoux.
Postures à genoux, fesses levées, paumes serrées et recule le buste.

TECHNIQUE :
- Expirez / Inspirez profondément / déglutissez (avaler la salive = fermeture de la glotte) et, aussitôt, baissez la tête en reculant et en étirant la nuque, pour placer le menton dans la fourchette du sternum.
- Tendez les coudes, montez les épaules.
- Pause maintenue aussi longtemps qu’elle demeure sans effort.
- Relâchez les épaules et rétraction AVANT d’expirer lentement.
- Reprenez plusieurs fois.

BIENFAITS :
Dégagement des disques intervertébraux dans la nuque.
Elle entraîne le ralentissement du cœur, d’où, repos du cœur.
Modification dans la veine jugulaire qui alimente le cerveau (toute augmentation de pression se traduit par l’envoi de messages au cerveau et au cœur qui ralentissent).
Rafraîchissement mental qui donne une action équilibrante pour tout le système nerveux. Effets bénéfiques puissants sur les glandes thyroïde et parathyroïde.

Uddiyana bandha

C’est une rétraction abdominale qui se pratique tjrs à vide (après Expire)
Elle permet de gérer le stress et les émotions.
Elle correspond à l’élément Feu et redonne donc de l’énergie !

PRATIQUE :
en position assise ; debout ou sur le dos.
Après l’Expire, l’abdomen se rétracte et semble « aspiré » vers le haut.
C’est un massage exceptionnel de la masse abdominale.
Ce Bandha se pratique souvent, en même temps que Mula bandha.

PRÉPARATION :
Debout, jambes un peu écartées, genoux pliés ; poser mains sur cuisses, doigts en dedans et coudes fléchis ; le buste s’incline en avant et les épaules sont à la verticale des genoux.

TECHNIQUE :
Expirer à fond ; rentrer le ventre.
Lâcher un instant l’abdomen avant de le rétracter à nouveau ;
Puis, écarter le thorax : l’abdomen semble « aspiré » par le vide thoracique ; la paroi de l’abdomen se plaque contre la colonne vertébrale.
Maintenez cette rétraction, aussi longtemps que possible et, surtout, relâcher l’abdomen, AVANT d’inspirer. Reprenez plusieurs fois.

BIENFAITS :
Stimulation des glandes surrénales (dont dépend, en grande partie le tonus général)
« le plexus solaire » (région autour du nombril et centre énergétique important) est brassé, détendu et cette détente se propage à tout le système nerveux autonome.
C’est un concert de bâillements quand on le pratique couché sur le dos !
Il est conseillé de pratiquer à jeun, de préférence, le matin ou loin des repas.

CONTRE INDICATIONS :
Problèmes cardiaques ; ulcères ; colites aigues ;
Evitez, mesdames, de pratiquer pendant les Règles.

Jivha bandha

On presse le bout de la langue contre le palais du haut pendant la rétention du souffle, un peu comme un « point d’appui ».
C’est le plus facile à pratiquer !

  • Le monde c’est la fleur, La conscience c’est le bourgeon, Le souffle est le premier reflet de la conscience. Eric Baret

La Salle

Click to open larger map

Impasse de Sarrangines
31400 Toulouse